SPORTS

Serions-nous réellement nés pour courir ?

[ACTU]
S’il y a un sujet non médical qui fait couler de l’encre depuis le début du confinement, c’est la course à pied ! Et avec l’annonce du Président le 13 Avril d’un prolongement du confinement jusqu’au 11 Mai, cela ne va pas s’arranger.
Unique activité sportive autorisée car se pratiquant (normalement) seul, mais dans un périmètre restreint et pendant une durée réduite, la course à pied divise. Aujourd’hui dans certaines communes ou département à forte densité, la course est limitée à 1 km autour de chez soi.

▶️ Si vous avez du mal à visualiser ce que représente 1 km autour de chez vous, la startup française OALLEY est là pour vous aider. Cette startup toulousaine a mis à disposition gratuitement depuis sept 2019 son outil cartographique pour tracer une isochrone (*). En temps ou en distance, hyper pratique pour savoir les limites à ne pas dépasser. Voilà où Emmanuel Macron pourrait se rendre pour un footing, en partant à pied du Palais de l’Elysée.

Carte isochrone - OALLEY

Rendez vous sur le site de OALLEY ➡️ Tracer une zone de temps sur la carte

Pour en revenir à la course à pied, il y a ceux qui sont addicts et décortiquent les décisions gouvernementales et la carte de leur quartier pour rester néanmoins dans les clous, ceux qui sont avant tout respectueux du confinement et prônent le « restons tous chez nous et bougeons autrement », il y a ceux qui n’en pensent rien, de toute façon les 50000 coureurs du marathon de Paris, ça les a toujours laissé de marbre, il y a bien sur ceux qui continuent à faire ce qu’ils veulent comme ils veulent car personne ne leur volera leur liberté de courir…
Rajoutons à cela les prises de position de certains médecins qui précisent que la sédentarité est un facteur aggravant du COVID19 et incitent à bouger (mais pas forcément courir dehors, d’ailleurs), et puis l’étude de nos amis et voisins belges sortie la semaine dernière sur le spectre de projection d’un coureur. L’étude est en anglais et le journaliste de France Info qui l’a repris à volontairement, ou non, mal interprété les recommandations. Car ne n’est pas 3 mètres mais bien 10 mètres de distance à respecter pour les personnes courant l’une derrière l’autre.

Distance des gouttelettes projetées par un coureur

Nous n’allons pas rentrer dans le débat, nous ne sommes pas spécialistes du sujet. Mais nous avions envie de profiter du sujet pour vous parler de deux initiatives de coureurs de l’ombre qui en ces temps de confinement, partagent leur passion.

- 

▶️ Il y a d’abord Fabrice Huré, en attente d’une greffe rénale et dialysé depuis plus de 20 ans. En période de COVID19, Fabrice fait partie des populations à risque. Fabrice est un sportif accompli et un passionné de montagne. Il continue à vivre sa passion grâce à l’hémodialyse longue de nuit en chambre individuelle à Rennes où ce type de dialyse existe depuis 2002.
Fabrice a décidé de se lancer un défi hors norme, pour un dialysé (et pour beaucoup de coureurs en fait) : prendre le départ de la mythique diagonale des fous sur l’Île de la Réunion. Il s’agit du Trail du bourbon avec ses 112 km et ses 6200 m de dénivelé positif. Une aventure rendue possible grâce à cette dialyse de nuit et qu’il nous raconte dans son film « La Montagne dans le sang ».
Il parcourt normalement la France pour présenter son film lors de projections débats mais depuis début Avril il a mis son film à disposition de tous et gratuitement sur VIMEO et cela jusqu’à la fin du confinement. Un documentaire magnifique et plein d’espoir à découvrir ici

Pour en savoir plus sur Fabrice Huré : Rendez vous sur sa Page Facebook

- 

▶️ Et puis il y a Julien Dussart. Vous avez surement entendu parler de ceux qui ont fait des marathons sur leur balcon, plus ou moins large. Julien a d’abord couru un marathon en faisant 844 fois le tour de sa maison à Léognan, en Gironde (nous nous demandons si on ne finit pas par avoir le tournis, et qui compte les tours pour lui éviter toute erreur !!). Avec son ami Pierrick Bizet il a ensuite créé un site et un groupe Facebook « courir chez toi  ». Tous les dimanches, ils organisent une course virtuelle contre le Covid-19 et pour les hôpitaux de France, depuis chez soi, à suivre en live sur Facebook et Zoom. Chacun court la distance et le temps souhaité, il suffit de s’inscrire et de retirer son dossard sur Courircheztoi.com et d’être prêt pour le départ à 9h et pour l’apéro à 11h15 ce dimanche 19 avril. Le don n’est pas obligatoire pour participer mais fort apprécié. Les dons sont ensuite intégralement reversés à des associations (jusqu’au 12 Avril c’était à la Fondation pour la recherche médicale ; et celui de dimanche pour Solidarité Femmes). Une belle manière de créer du lien, participer à une cause noble tout en continuant à faire du sport sans s’éloigner du périmètre. Lancées début Avril, ces courses virtuelles ont déjà rapporté plus de 10 000 euros en seulement 2 éditions.
Retrouvez la cagnotte sur Gandee de la Course Virtuelle "Courir Contre le Covid-19"

Courir contre le covid-19

- 

Nous venons de finir un livre passionnant (« Né pour courir »), qui démontre que l’homme est fait pour courir, le corps humain s’étant doté au fil du temps, des principales caractéristiques des animaux coureurs. Nous sommes en plus dotés d’un tendon d’Achille et d’un ligament nuchal qui pourraient bien faire de nous les plus grands marathoniens du Monde. Aujourd’hui nous avons surtout l’impression que nous courons après le temps mais pas le même qu’avant le confinement.

Nés pour courir - Christopher McDougall

(*) Une carte isochrone (appelée également carte isochronique, plan isochrone ou diagramme isochrone) est une carte qui montre des aires délimitées par des courbes isochrones, spécialement dans le domaine des sciences et de l’aménagement urbain. Source Wikipédia

Vous avez aimé ? Partager !